Raplume : un média rap lance sa propre compilation

Ce que beaucoup appellent le second âge d’or du rap français s’accompagne d’un contexte digital très propice à la diffusion de cette musique. En effet, hormis le streaming, argument évident de la popularité actuelle du rap, les réseaux sociaux permettent aussi l’apparition de beaucoup de médias rap, tous créés par des passionnés souhaitant s’inscrire dans le paysage musical français.

Parmi les plus en vogue du moment, on retrouve Raplume, média web créé en 2016. Celui-ci consistait initialement en un compte Twitter postant régulièrement des citations de rappeur, tantôt punchlines, tantôt réflexions plus profondes, en clair : un concept qui a rapidement trouvé son audience. Le compte Twitter fêtait récemment ses 200 000 abonnés en annonçant un projet d’envergure : la sortie d’une compilation exclusive par Raplume le 27 mars 2020.

Le chant des oiseaux” est le nom de ce projet, faisant directement référence au nom du média. La capsule de lancement présente une très respectable tracklist (Jok’air, Harristone, Usky…) sur un fond de voix de Dinos, présent aussi sur le projet. Le rappeur y raconte les aléas des relations amoureuses en symbolisant celles-ci par l’univers des oiseaux. Bien que les compilations rap ne soient plus autant plébiscitées qu’il y a 20 ans, Raplume prend la tendance à contrepied en proposant donc un projet cohérent, qui semble avoir une forte identité.

Raplume dispose par ailleurs d’une image toute particulière : le média est incarné publiquement par son fondateur, Alvaro Mena. Le chant des oiseaux s’annonce comme une compilation très sentimentale car, comme a pu le dire l’initiateur du projet sur son compte Twitter, celui-ci est un hommage à son défunt grand-père, passionné d’ornithologie.

En plus de proposer quelque chose d’exceptionnel dans le monde des médias musicaux, Raplume présente son initiative comme une compilation très particulière et émotionnelle. Rendez-vous le 27 mars prochain pour écouter les 15 titres du Chant des oiseaux.